Améliorer mon confort acoustique intérieur et extérieur grâce à l’isolation

Le confort acoustique n’est pas toujours un élément auquel on pense et pourtant il joue un rôle primordial dans le bien être chez soi. Les nuisances sonores comme les bruits de voisinage, de circulation ou même la machine à laver dans la pièce d’à côté peuvent rapidement devenir difficiles à supporter.

Silence, calme et détente dans la maison !

Votre logement est beau, confortable et bien décoré, mais un logement sans bruit serait idéal.

Le confort acoustique n’est pas toujours un élément auquel on pense et pourtant il joue un rôle primordial dans le bien être chez soi. Les nuisances sonores comme les bruits de voisinage, de circulation ou même la machine à laver dans la pièce d’à côté peuvent rapidement devenir difficiles à supporter. 

L’isolation acoustique, intérieure et extérieure, est indispensable pour se détendre, dormir et tout simplement vivre sereinement.

Découvrez les conseils de Séverine, notre décoratrice, pour limiter l’émission et la transmission des bruits et ainsi profiter pleinement de votre intérieur !

confort acoustique

Qu'est-ce qu'une nuisance sonore ?

La nuisance et ses impacts

Une nuisance sonore représente du bruit dérangeant comme : le trafic aérien ou routier, des travaux, le voisinage, des manifestations ou événements publics. Le bruit est considéré comme la première source de nuisance au domicile (TNS Sofres, 2010). Un logement bien isolé du bruit est donc un prérequis indispensable pour 59% de la population (enquête IPSOS/QUALITEL 2014).

Le confort acoustique est malheureusement souvent négligé dans les espaces intérieurs. Pourtant l’équilibre psychologique et la productivité des occupants y sont intimement liés. Un habitat sans nuisance sonore a une influence positive sur la qualité de vie au quotidien et sur les relations entre les personnes habitant un même logement ou entre voisins proches.

Le confort acoustique est d’ailleurs aujourd’hui une priorité pour la rénovation énergétique des logements et des bâtiments.

Un confort acoustique optimal pour une famille épanouie

Les risques du bruit

Si le bruit peut être source d’inconfort, ce dernier est avant tout un enjeu de santé. En effet, le bruit peut avoir un impact parfois non négligeable sur notre organisme :

  • Troubles auditifs (perte d’audition, acouphènes, hyperacousie, etc)
  • Stress, troubles de l’humeur
  • Difficulté de concentration et de mémorisation
  • Dégradation du sommeil
  • Troubles cardio-vasculaires
  • etc

Dans les appartements et maisons, les sources d’insatisfaction liées au bruit peuvent être multiples :

  • Bruit en provenance des logements voisins
  • En provenance d’équipements
  • Bruits en provenance de parties communes
  • Ou en provenance de l’extérieur

Comment définit-on les nuisances sonores ?

Le petit Larousse définit le bruit comme un « ensemble des sons perçus comme étant sans harmonie (par opposition à la musique) ». Mais comment prendre en compte la gêne acoustique ? comment la mesurer ?

Bien entendu la notion de confort acoustique est très personnelle et varie d’une personne à l’autre.

Elle prend en compte de nombreux facteurs tels que l’état de fatigue, l’heure de la journée ou de la nuit…Elle sera différente selon les moments, les lieux et les activités. Si l’on est dans son bain par exemple, on préfère être dans le calme pour se détendre alors que si l’on prépare le repas on s’attend à entendre des bruits comme la télévision ou les enfants qui jouent. Ces bruits nous rassurent.

Autre exemple, on n’apprécierait pas d’entendre la musique trop forte chez le voisin, même si c’est un chanson qu’on adore mais on sera ravie d’aller voir ce chanteur en concert avec un niveau sonore encore plus élevé.

Image Astuce
Image Décorateur
L'astuce de Cléa
L'isolation acoustique est essentielle pour son foyer !

Comment diminuer l'inconfort acoustique ?

La mesure du bruit et les seuils d'inconfort

Malgré ces différences de ressenti, des seuils de confort, et surtout d’inconfort, ont été définis. Pour écarter le côté subjectif, le niveau sonore est mesuré en décibels : (dB (A)) et varie de 0 dB(A) à environ 120 dB(A).

  •  0 dB(A) : il s’agit du seuil de référence qui correspond au son le plus faible que l’oreille puisse entendre, comme les sons de son propre corps (battements du cœur, articulation).
  • 40 dB(A) la nuit et 50 dB(A) la journée sont les seuils d’exposition considérés comme “normaux” (une conversation par exemple)
  • 80 dB(A) est le « seuil de nocivité » avec des risques auditifs encourus (surtout en cas d’exposition prolongée)
  • 120 dB(A) indiquent le niveau de bruit qui engendre un début de douleur et peut avoir des conséquences importantes (acouphènes, surdité…)

Les zones à distinguer pour son confort acoustique

Si l’on transpose ces indicateurs dans un logement, on peut définir différents niveaux sonores. En effet, chaque pièce nécessite un niveau de confort acoustique déterminé par sa fonction. On peut distinguer 3 types de zones.

Les 3 zones à connaître :
  • Silence : les zones silence comme les chambres devraient limiter le bruit reçu à 20 dB (principalement la nuit)
  • Calme : Les zones calmes sont les pièces de concentration comme un bureau ou un atelier, avec un niveau à  moins de 35dB
  • Conviviale : Les zones conviviales sont les pièces à vire dans lesquelles on discute, on échange, on écoute de la musique et là où le bruit peut atteindre 50 dB

Comment limiter les nuisances sonores chez soi ?

On peut difficilement influer sur notre voisinage ou sur les éléments externes. Néanmoins, on peut améliorer l’isolation acoustique de son logement et ainsi réduire les bruits à l’intérieurs et ceux provenant de l’extérieur.

Les deux principaux éléments qui jouent un rôle sur le confort acoustique sont l’isolation (par les murs et le toit) et les menuiseries (intérieures et extérieures).

Pour l’isolation de votre logement, nous vous recommandons la laine de verre URSA. Avec ses hautes performances d’isolation, la gamme URSA Pureone sera l’alliée idéale du calme dans votre foyer.

L'isolation acoustique de la maison avec URSA PUREONE

La laine de verre au service du confort acoustique

L’isolation est primordiale pour un confort acoustique. Elle se fait par les murs et également par le toit. 

Pour une maison calme sans bruit, nous vous conseillons l’isolation avec les laines de verre minérales URSA. Du fait de leur structure fibreuse ouverte, elles sont d’excellents absorbants acoustiques. Elles contribuent par leur présence au sein des ouvrages à limiter les nuisances sonores ou à réguler l’acoustique d’une pièce.

Alors avant de déménager, pensez à l’isolation acoustique avec les produits URSA !

Optez pour le meilleur de l’isolation !

Comment isoler son logement ?

Avec de la laine de verre minérale, vous bénéficierez de haute performance thermique et acoustique pour l’isolation des combles, murs, cloisons ou plafonds.

  • Pour isoler les combles, si elles sont aménagées vous pouvez envisager l’isolation par l’extérieur, en retirant d’abord la toiture pour pouvoir placer l’isolant. Si vous avez des combles perdus, vous pouvez les isoler par la technique de soufflage qui projette des flocons d’isolant. 
  • Pour isoler les murs d’une habitation, vous pouvez isoler par l’intérieur en posant des panneaux isolants. Sinon, vous pouvez isoler par l’extérieur en fixant des panneaux isolants à vos murs et en réalisant des finitions ensuite.
  • Pour isoler le sol, il faudra poser de l’isolant puis recouvrir par une chape en béton avant de poser votre revêtement de sol.

Isoler par les menuiseries

L’atténuation des nuisances sonores ne passe pas uniquement par l’isolation des murs, combles ou du sol, elle passe aussi par les menuiseries intérieures et extérieures comme les fenêtres ou les portes.

Pour être efficaces contre les nuisances et la pollution sonores, il faut dans un premier temps des menuiseries adaptées à l’environnement extérieur. En effet, les besoins pour un logement à la campagne dans une zone calme seront différents de ceux pour un logement en centre-ville dans un endroit bruyant. 

Différents points sont à vérifier lors du choix de vos menuiseries. Tout d’abord, le sens d’ouverture de la fenêtre : un châssis fixe ou un ouvrant à frappe classiques seront bien plus performants que des ouvertures coulissantes.

isolation acoustique

Ensuite, il faut faire attention au vitrage. Notre partenaire Lapeyre recommande des menuiseries extérieures avec du double vitrage acoustique qui comprend soit un vitrage asymétrique soit un vitrage feuilleté silence. Le vitrage asymétrique est un vitrage aux épaisseurs différentes entre l’intérieur et l’extérieur. Cela permet au son d’être perturbé lorsqu’il traverse les couches de verre et cela atténue donc le bruit. 

Quant au vitrage feuilleté silence, il y a une masse lourde d’air installée entre les deux parois de verre qui permet d’atténuer le bruit. Ces techniques permettent donc d’améliorer l’isolation ainsi que le confort acoustique. Les matériaux sont également à prendre en compte pour améliorer les performances de ses menuiseries. 

Entre PVC, aluminium ou bois, vous avez le choix d’une large gamme de produits qui répondent aux attentes acoustiques. Concernant les menuiseries intérieures, vous pouvez optez des portes isophoniques qui atténuent le bruit. Ces portes sont composées notamment d’un remplissage isolant aggloméré plein ou tubulaire, qui vous offre une isolation phonique renforcée, avec un affaiblissement acoustique de 26 dB.

isolation acoustique

Des menuiseries performantes

Le mobilier et la déco à privilégier pour améliorer son confort acoustique

Bien choisir son revêtement de sol

En plus de l’isolation, le choix des matériaux au sol permet, selon les matières, de plus ou moins améliorer le confort acoustique. En effet, certaines matières froides comme le carrelage ou la pierre produiront plus d’écho dans la pièce.

C’est pourquoi, pour une pièce insonorisée, privilégiez des matériaux comme la moquette, les lames de PVC ou encore le parquet au sol. Si vous choisissez d’utiliser du parquet, vous pouvez ajouter par dessus de jolis tapis qui amélioreront encore plus votre confort acoustique.

sol acoustique

Associez votre parquet à des meubles robustes

« J’utilise souvent du parquet dans mes projets pour les chambres et pièces de vie » – Cléa

Les parquets et lames de PVC permettent de réchauffer instantanément la pièce et sont donc parfaits pour une chambre ou une pièce de vie. Ils permettent, en plus de la réchauffer, de l’isoler du bruit. De plus, ce sont des matériaux agréables au toucher, à l’inverse d’un carrelage qui peut être froid.

isolation mur déco
décoration papier peint

La décoration murale pour améliorer le confort acoustique

Pour enrichir le confort thermique, rien de mieux qu’un bon revêtement au mur. Par exemple, le papier peint permet d’apporter une couche en plus à votre mur, ce qui isolera d’avantage la pièce.

Si vous disposez d’un mur en peinture, vous pouvez tout de même ajouter des tableaux au mur qui permettront d’isoler. Vous pouvez également choisir des tableaux acoustiques spécialement conçu pour isoler du bruit tout en gardant un certain esthétisme.

Bien meubler sa pièce pour un maximum de confort acoustique

Pour apporter encore plus de confort acoustique, il est important de bien meubler sa pièce. Les meubles imposants comme les buffets, canapés d’angle ou encore tables en bois massifs permettent de remplir la pièce et donc d’atténuer  au maximum le bruit. Ce type de meuble est à privilégier si vous disposez d’une grande hauteur sous plafond. 

Ajoutez à ceci des rideaux qui permettent de compléter l’isolation double ou triple vitrage de vos fenêtres. Fermés, ceux-ci apporteront une isolation supplémentaire à votre pièce pour un maximum de confort.

Des meubles adaptés à la pièce

décoration salon
white-logo-Rhinov-p2p8ljn5w66yh6lri98gt35tute7wxc0hpq8hnvk7a

Votre intérieur imaginé en 3D
par un décorateur Rhinov

Dès 99€/pièce

Faites confiance à Rhinov pour vous projeter en 3D dans votre futur intérieur imaginé par un décorateur. Vous recevrez également une liste de produits adaptée à votre budget.